Dans la série des Jeanne, après Jeanne A et Jeanne B, Frédéric Hubig a ouvert, non pas Jeanne C mais La Marée Jeanne.

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.comUn établissement bistronautique qui renouvèle un peu l’offre de restauration dans le quartier populaire devenu bobo de Montorgueil.

Avec sa devanture toute bleue, La Marée Jeanne donne immédiatement le ton, pas d’erreur, ça sent la marée et la pèche et à peine arrivé à la porte du restaurant, le sentiment se renforce avec la cuisine ouverte qui ressemble plus à une poissonnerie qu’à autre chose.

Ne manque plus que le bruit de vagues et on est à la mer.

La carte de La Marée Jeanne est maline et bien pensée. L’offre bistrot du quartier est, comme souvent, orientée burgers, viandes avec parfois, quelques poissons plus ou moins honnêtes.

Dans un quartier bobo complexé par le gluten, la viande, le sucre, …, un restaurant, surtout un bistrot, orienté  poissons et produits de la mer rassure et comble un vide énorme.

Avec son décor fun, sympa, un brin « branchouille » et bleu au sol, La Marée Jeanne a plusieurs atouts pour attirer une clientèle avide de nouveauté.

Sa carte est bien entendu orientée produits de la mer avec plusieurs variantes parfaitement symbolisées par les Croq Homard ou les huitres d’Isigny.

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.com

En friture, en poissons entiers en croûte de sel, en consommé … la mer est dans tous ses états à La Marée Jeanne.

Dans une ambiance conviviale et sans chichis, les repas se passent paisiblement sans qu’il soit nécessaire de venir en ciré jaune ou en tongs.

On pourrait craindre une note iodée voire sacrément salée mais avec son choix malin de petites portions ou grandes portions, Jeanne montre encore une fois qu’elle est généreuse. Avec une formule à 17 euros, s’il vous plaît !!!

Si La Marée Jeanne avait existé en 1968, Jacques Brel plutôt que:

J’ai voulu voir ta sœur
Et on a vu ta mère
Comme toujours

aurait probablement chanté:

J’ai voulu voir ta sœur
Et on a vu la mer
A La Marée Jeanne
Comme toujours

(Mark Skeuds & Julen S.)

 

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.com

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.com

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.com

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.com

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.com

Poulpes, fenouil, vinaigrette citron d’aneth et fondue de tomates

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.com

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.com

Fraises Gariguettes avec émulsion d’huile d’olive et crumble de chocolat blanc

Ça sent bon La Marée Jeanne !!! sur rightandhype.com

Le Tradition – Pâte à chou maison avec craquelin, crème à la pistache et tomate cerise confite au sucre

On aime

– L’emplacement
– Le lieu et son décor de poissonnerie
– Les petites portions
– La formule à 17 euros
– Le café signé Hippolyte Courty

On aime moins

– La musique parfois trop forte et inadaptée
– Le Chablis uniquement servi en magnum (98 euros tout de même)
La Marée Jeanne
3 Rue Mandar Paris 2e

 

http://bit.ly/1Kp766u

LAISSER UN COMMENTAIRE