La liberté est un mot qui fait le tour du monde et n’en est jamais revenu, Henri Jeanson le père spirituel de Michel Audiard, pour une fois, n’avait pas tout à fait raison.

Cette liberté, André Terrail en a largement usée et est revenue Quai de la Tournelle, en bouleversant l’univers feutré de la galaxie Tour d’Argent.

Bien entendu, en oblitérant le départ de la carte du célèbre Canard au sang mais également en déménageant Le Comptoir de la Tour pour y installer … une boulangerie.

Le Boulanger de la Tour.

Un tour de passe-passe digne de Gérard Majax qui rajeunit l’image que certains se font de la vénérable institution.

Mais quand André Terrail ouvre une boulangerie, même si il n’est pas franchement du métier, il ne l’ouvre pas n’importe comment. Il prend le temps de la réflexion qui est au moins égal au carré du temps de longue fermentation d’une bonne pâte à pain.

Cependant, ouvert depuis le mois de novembre, Le Boulanger de la Tour a déjà bien changé en quelques mois.

Aux côtés des pains et des viennoiseries, on trouve désormais des pâtisseries.

C’est au jeune Florian Oltra, passé par les coulisses d’Arnaud Larher, qu’incombe la tâche d’être au niveau de la réputation de la Tour d’Argent.

Sous l’œil bienveillant du Chef Pâtissier du restaurant, Mourad Rachdi et, bien sur, de celui d’André Terrail qui peut être fier de cette ouverture.

Faite, certes, en catimini, sans tambour ni trompette, seulement avec de bons produits, d’excellents pains, des viennoiseries de compétition – son chausson aux pommes fait déjà courir les épicuriens parisiens et donc, désormais avec des gentilles pâtisseries.

Le challenge est de taille car tout en ne reniant pas ses origines, le but n’est pas de proposer des produits à prix stratosphériques car si il s’agit du Boulanger de la Tour, il s’agit avant tout d’une boulangerie de quartier.

Le Boulanger de la Tour, vraiment d'Argent sur miamiamiam.com

Qui vend tout de même déjà entre 400 et 500 baguettes et 60/70 pains spéciaux par jour tout en fournissant le pain du restaurant chapeauté par Philippe Labbé. Pas mal !!!

Mais plus fort que Gérard Majax, les prix sont dans la fourchette basse de que l’on peut voir sur Paris, ce n’est pas juste une illusion.

En témoignent les modestes seize euros demandés pour le goûter du samedi et du dimanche que l’on peut prendre juste à côté, à La Rôtisserie d’Argent. Bien réels et carrément imbattables.

Et pour le coup, Henri Jeanson a cette fois-ci raison en disant que la liberté, c’est un peu comme l’argent. Il ne suffit pas d’être riche pour savoir dépenser.

Chez Le Boulanger de la Tour , ce n’est plus une citation, c’est un sacerdoce. (Mark Skeuds & Olivier A.)

 

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le dernier numéro de MIAMIAMIAM, à télécharger gratuitement ICI.

 

Le Boulanger de la Tour
2 Rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris
Téléphone : 01 43 54 62 53 

LAISSER UN COMMENTAIRE

*